Le Blogue

par Jennifer Laoun-Rubenstein, o.o.d

Interview avec Meghan Lands

Meghan Lands

La première exposition solo de la dessinatrice de bandes dessinées, Meghan Lands, bat son plein (vernissage le mardi 8 octobre!). J'ai pris le temps de connaître ses pensées à propos du dessin, des animaux, et (bien entendu) des lunettes! 

JLR  C'est rare qu'on te voit sans un carnet à dessin et stylo. Décris ta relation avec ces objets.

ML  Mon carnet, ainsi qu'un à dessin servent plusieurs fonctions. Ils occupent mes mains lorsque j'attends quelque chose ou lorsque je suis autrement oisive. Ils agissent aussi comme un genre de butoir entre moi-même et le monde extérieur, ce qui m'est utile en tant que personne introvertie. Avant tout, mon carnet reste un endroit où je peux dessiner ce qui me vient à l'esprit, sans que je me préoccupe des résultats. Lorsque je dessine dans mon cahier, je cherche des formes ou des motifs qui m'intéressent; des traits qui me parlent. Ceux sont les semences qui deviennent les idées pour une histoire ou une image.

JLR  Nous avons remarqué une abondance de lunettes dans les oeuvres que tu as choisies d'exposer dans notre espace (bien joué!). As-tu toujours eu une affinité particulière pour les lunettes?

ML  J'ai toujours aimé les lunettes, et je songe souvent au jour où j'en aurais besoin. Je suis très sensible à la lumière, et je traîne mes lunettes solaires partout. En dessin, je trouve que les lunettes agissent d'outil rapide pour faire ressortir certains aspects d'un caractère ou d'une attitude.

JLR Des personnages animaux paraîssent souvent dans tes dessins. Y-a-t'il une raison en particulier?

ML J'ai toujours été attirée aux personnages animaux. Comme beaucoup d'enfants Nord-Américains des années '80, j'ai grandi entourée de représentations d'animaux anthropomorphes et je crois que je suis, en sorte, un produit de cet environnement. Cela dit, ce thème reste quelque chose de cher et de profond pour moi, qui est devenu une partie intégrale de mon oeuvre. J'essaye toujours de me donner la permission de produire des oeuvres qui me paraîssent intéressantes ou pertinentes. Les personnages animaux sont devenus essentiels à ma démarche.

JLR Lama ou gnou?

ML  Lama.

JLR Quel animal serais-tu? Pourquoi?

ML Un manchot: mes extrémités sont grumeleux et les besoins du groupe me préoccupent.

JLR Complète la phrase: "Si je n'étais pas artiste, je serais ______."

ML Ennuyée.

 Georges Laoun Opticien

Meghan Lands
www.meghanlands.com

 

 

 

 

Retour aux articles